Ciné-club n°95 : Hollywood après le 11 septembre

Après “le Spielberg de Noël” (voir , ou encore ), une nouvelle tradition est en train de naître sur la chaîne Le ciné-club de M. Bobine, celle de “l’épisode de juillet qui dure quasiment une heure”. En 2019, j’avais écrit un pavé d’à peu près 12 000 mots pour parler des “années Michael Eisner” (1984-2005) du studio Disney, à la lumière du succès emblématique de cette période troublée, Le Roi Lion.


Cette fois, je me suis attaqué à un autre vaste sujet : les répercussions plus ou moins inattendues des attentats du 11 septembre 2001 sur l’industrie hollywoodienne. De la paralysie initiale au quasi retour à la normale constaté notamment sur le film Black Hawk Down, en passant par et les coups de coude de l’administration Bush et le rôle crucial de la fiction TV, il y avait clairement de quoi donner lieu à un nouvel épisode XXL.  Au final, il ne lui manque juste que trois petites minutes pour battre le record de durée de son prédécesseur !  Rendez-vous donc à l’été prochain pour lui confronter un nouveau challenger !

Précisons que, contrairement aux apparences, ce texte n’a pas été inspiré le moins du monde par la crise actuelle du coronavirus (à l’impact lui aussi assez dévastateur sur le monde du cinéma, comme tout le monde l’aura depuis longtemps constaté). Sa première mouture remonte même à l’année … 2002. Ce texte est en effet une variation pensée pour la vidéo de l’un des deux mémoires que j’ai rédigées lors de mon année de maîtrise en Information & Communication. L’autre étant consacré à … Star Wars. Eh oui, on ne se refait pas…

Laisser un commentaire

Fermer le menu